Une nouvelle génération d’éléments finis cohésifs : Les Eléments d’Interface

22 juillet 2008

Nouveau modèle permettant de représenter l’amorçage et la propagation de fissures sur des structures 2D (plan et axis) et 3D, dans une direction donnée :

  • La résolution du problème de minimisation sous contrainte s’appuie sur une formulation Lagrangien augmenté.
  • La loi cohésive adoptée, reliant la contrainte normale et le saut de déplacement entre les lèvres de la fissure, n’est pas régularisée au voisinage de zéro comme c’est le cas pour le modèle cohésif actuellement utilisé (éléments de joint). Cela permet de remédier à des difficultés numériques induites par la régularisation.
  • Le pilotage du chargement par prédiction élastique est disponible pour ce type de modèle.
  • Les modélisations Code_Aster sont 2D_INTERFACE, AXIS_INTERFACE, 3D_INTERFACE
  • Les éléments finis d’interface s’appuient sur des mailles quadratiques : QUAD8, HEXA20 ou PENTA15.

Fissuration d’une poutre 3D en mode mixte :

Déformée Pourcentage d’énergie dissipée dans le plan de la fissure (endommagement) : blanc=sain, noir=rompu
Pourcentage d'énergie dissipée dans le plan de la fissure (endommagement) : blanc=sain, noir=rompu

Pour plus de détails, consulter histor 9.3.4.