-* Offre de Stage Master 2 sur le contact/frottement -

13 novembre 2008

Amélioration des performances du contact et du frottement dans Code_Aster

Contexte général :

Depuis la stabilisation des fonctionnalités en statique non-linéaire apportées par l’opérateur STAT_NON_LINE de Code_Aster, le contact a acquis une grande popularité auprès des ingénieurs. De plus en plus d’études font appel aux fonctionnalités du contact et du frottement, ce qui se traduit par un volume important de fiches dans le REX, particulièrement en termes de rapports d’anomalies (bug) ou d’aide à la modélisation (AOM).
Beaucoup de projets applicatifs se sont vus confrontés à la difficulté d’appréhension du contact unilatéral dans les études (avec ou sans frottement), bien souvent en sous-estimant la difficulté de sa mise en oeuvre.
De plus, la plupart des études ont du mal à passer deux « murs » de performance :

  • Dépasser le millier de nœud en contact sans coût CPU et mémoire trop prohibitif ;
  • Introduire le frottement.

Ce sujet de stage concerne un travail préparatoire à une thèse qui serait lancée en septembre 2009 sur le contact/frottement dans Code_Aster.

Objectif et déroulement du stage :

Dans ce stage de Mastère Recherche, on commencerait par aborder le problème des performances et de robustesse de la méthode continue. Le travail durerait 6 mois et servirait à pré-selectionner un candidat de bonne qualité pour la thèse.
Le travail serait réalisé en plusieurs points :

  • 1. Profiling complet de la méthode continue de contact sur un cas-test de performance et extraction des points de progrès réalisables sans gros changement d’architecture ;
  • 2. Introduction de la méthode d’appariement par la construction de boites et d’un arbre de partition binaire de l’espace. On reprendrait ici les travaux et la programmation introduite dans la méthode Arlequin. Ce point est assez important dans le cadre des problèmes à grand nombre de DDLs en contact, du fait qu’actuellement la taille limite des problèmes traitables numériquement est contingentée par le résolution numérique du contact/frottement. Dès lors que les problèmes à grand nombre de nœuds en contact deviendraient accessibles, le problème du temps de calcul de l’opération d’appariement pourrait devenir gênant ;
  • 3. Réalisation d’une batterie de cas-tests sur les problèmes de contact/impact en dynamique.
  • 4. Introduction d’un indicateur d’instabilité introduit par le frottement de Coulomb. Cet indicateur permettrait par exemple non seulement de détecter les instabilités physiques (crissement, broutement) mais aussi et surtout les instabilités numériques.

Profil demandé :

  • Le stage s’adresse à tout candidat désireux de mettre en application et de compléter ses connaissances en modélisation mécanique et en mathématique appliquée ;
  • Une très bonne connaissance des méthodes par éléments finis est requise ;
  • La motivation et l’aptitude à développer dans un code de calcul FEM sont essentielles ;
  • La connaissance préalable de Code_Aster serait un atout important.

IMPORTANT

Ce stage a aussi pour but de sélectionner un candidat pour une thèse CIFRE sur un sujet en prolongation de celui du stage. Cette thèse sera lancée en octobre 2009 en collaboration avec le Laboratoire de Mécanique de Marseille.

Environnement du stage :

Le stagiaire sera intégré au sein du groupe « Outils d’Analyse Mécanique » (25 ingénieurs de recherche).

Conditions matérielles :

  • Durée du stage : 6 mois.
  • Rémunération : de l’ordre de 1000 euros par mois. Régime horaire : 35 heures, avec possibilités de cumul de JNT.
  • Lieu du stage : EDF/R&D, Clamart.
  • Responsables : Mickaël ABBAS, Thomas De Soza Groupe Outils d’Analyse Mécanique. tél. : 01.47.65.27.52 courriel : mickael.abbas@edf.fr

EDF R&D
Département « Analyses Mécaniques et Acoustique »
1, avenue du Général de Gaulle, B.P.408
92141 CLAMART Cedex

Descriptif du stage (Word - 112 ko)