Une nouvelle commande pour le contact

5 janvier 2010

Opérateur DEFI_CONTACT

par M. Abbas et T. De Soza, EDF R&D / AMA

Désormais, le contact dans Code_Aster est défini dans un opérateur dédié appelé DEFI_CONTACT et non plus dans le mot-clef facteur CONTACT sous AFFE_CHAR_MECA. Le concept issu de cet opérateur est un paramètre du mot-clef simple CONTACT dans STAT_NON_LINE/DYNA_NON_LINE et non plus une charge utilisée dans les occurrences d’EXCIT.

Ce changement permet de rendre le contact plus ergonomique.

  • Les paramètres qui sont, par nature, uniques pour toutes les zones de contact seront effectivement uniques. C’est le cas, par exemple :
    • du réglage des boucles de point fixe (réactualisation géométrique, boucle sur les seuils de frottement) ;
    • des paramètres des solveurs (cas du GCP).
  • On distingue deux niveaux de définition du contact :
    • La formulation qui peut être discrète, continue, XFEM ou liaison_unilatérale (pour les conditions de suintement) ;
    • La méthode utilisée pour résoudre contact et frottement : lagrangien, pénalisation ou lagrangien augmentée (toutes les combinaisons n’étant pas possibles).

Un travail important de complétude des fonctionnalités entre les différentes formulations est prévue dans les prochains mois. Par exemple :

  • Possibilité de définir des surfaces parfaitement rigides par un maillage (formulation discrète et continue) ;
  • Extension de l’appariement nodal à la formulation continue ;
  • Possibilité de mélanger les zones en contact dit VERIF (simple vérification géométrique de l’interpénétration de deux surfaces, sans imposition de la condition unilatérale) avec les autres méthodes ;

De plus, l’architecture informatique entièrement rénovée va nous permettre d’accueillir des travaux de recherche engagés en partenariat avec le LMA (Laboratoire de Mécanique de Marseille), qui concernent la robustesse et la performance de nos algorithmes de contact et de frottement.

GIF - 4.5 Mo
Sphères en contact